This website uses ‘cookies’ to give you the best, most relevant experience. Learn more Accept
Click background to close pop-up

Notify me!

EMAIL

NAME



Home
Composers
Catalog
Store
Infos
Cart
Menu
B
François Bayle
Franck Bedrossian
Thierry Blondeau
C
Raphaël Cendo
D
Denis Dufour
Pierre Dutrieu
F
Luc Ferrari
H
Pierre Henry
L
Vincent Laubeuf
Ramon Lazkano
Lin-Ni Liao
José Manuel López López
M
Paul Méfano
P
Bernard Parmegiani
Gérard Pesson
R
Colin Roche
S
Oriol Saladrigues
Pierre Schaeffer
V
Davor Vincze
Menu
Scores Books Records Music paper Limited editions Manuscripts Subscription Plans Merchandising
Menu
About us Places FAQ Pro Network
Luc Ferrari
Les anecdotiques
Exploitation des concepts n°6
2001-02

radiophonic work
54'

listen
buy
Notify me!
Other formats
to be published soon
Enquire
Performance Set Rental
High res audio file
Learn more
Subscription plans
Include it in a plan to access
the full catalog from 1€/month
« So time continues its course, renewed every time. »
« Ainsi va le temps chaque fois renouvelé. »
Luc Ferrari



Description
fr

After working with a number of things – since I am down to n°6 – ‘Les Anecdotiques’ illustrate a concept I had first approached in ‘Hétérozygote’ (1963), a composition I happened to subtitle ‘anecdotal music’ with an intentional touch of derision.
So this preoccupation can be found in a significant part of my work.
The project was to seize the opportunity offered by a number of travels, mostly professional trips, allowing me to visit other countries.
I recorded what I found interesting.
Using these recordings, the successful ones, I composed short sequences, each one dedicated to a specific place, i.e. each one is made from sounds taken from a single place, more or less a representation of reality. But, in any case using that particular reality. These sequences are portraits that can be seen like sound riddles since these places are seldom identified, except when I remembered to do so on the spot.
The sequences are one of the plans. There are three of them.
For the second one, while going through my archives, I kept finding electronic sounds that were never used. I thought that they would provide interesting bridges between the sequences. So here we have a perpetual balance between the concrete and the abstract.
For the third part, I was thinking about interviews I had made with young women a long time ago. I was calling them ‘Women's words’ but they too ended up untouched. Spontaneous and intimate words. They have found a home in this composition, creating a parallel discourse that has nothing to do with either the sequences or the electronic sound, but introduces a new form of balance in the discourse.
These three parts alter the perception of time; each one renews the sensation and shape of time, from the most stale to the most active. Furthermore, a seemingly systemic structure is established right from the start, but it will eventually fall out of sync.
Finally, if I have worked a lot on the anecdotal or the narrative, which are also time-related subjects, I have used this data in an intuitive way. The exploitation of concepts is my way of being more… ‘conceptual’. So I show how ‘Les Anecdotiques’ have nothing to do with the narrative, and how this work is explicit in fact, in the difference between narrative and anecdotal.
So time continues its course, renewed every time.
[Luc Ferrari]

01 – Numero quatro, Ronda Spain, June 2001. A group of Spanish tourists are in a museum.
02 – Plaza de toros, Ronda. The arena is under restoration.
03– Sky of Tuscany, Italy. August 2001.
04 – Fitting, Saint Jean d’Angélys, France. July 2001. During a rehearsal, the actors try on their costumes.
05 – Superstrada n°2. Tuscany.
06 – A cypress in sunset. Tuscany.
07 – Sea of Eze. France. September 2001.
08 – Grape harvest. St. Lawrence d’Eze, France.
09 – The Ranch. Texas, USA, October 2001.
10 – Chicago, USA. October 2001. Rehearsal for a concert.
11 – Harley Davidson. Texas. A Sunday walk in a village.
12 – Red shoes. Estaque, France. July 2002. Visit to the Lafarge cement factory.
13 – Hole of sea, Estaque. July 2002.
14 – Joliette. Docks of Marseille. France. Loading of the containers.
15 – Doors of Rove. Estaque, same period. Rove is a maritime tunnel reaching a creek to the east of Estaque.
Après avoir exploité un certain nombre de choses puisque j’en suis déjà au numéro 6, ‘Les Anecdotiques’ représentent un concept que j’ai entamé avec ‘Hétérozygote’ (1963), composition que j’avais justement appelée non sans dérision “musique anecdotique”.
Cette préoccupation est donc présente dans toute une partie de mon travail.
Le projet était de profiter d’un certain nombre de voyages, professionnels pour la plupart, qui me permettaient de visiter d’autres pays.
J’enregistrais ce qui m’intéressait.
Avec ces enregistrements ou du moins ceux qui étaient réussis, je composais des petites séquences chacune dédiée à un lieu. C’est-à-dire qu’elles étaient faites avec les sons d’un seul endroit, plus ou moins représentatifs de la réalité mais en tous les cas usant de cette réalité-là. Ces séquences sont des portraits qui peuvent faire penser à des devinettes acoustiques puisque ces endroits ne sont que rarement désignés sauf quand je pensais à le faire sur le moment.
Les séquences, c’est un des plans. Il y en a trois.
Pour le deuxième, je trouvais par hasard en fouillant dans mes archives, des sons électroniques qui n’avaient jamais servi, allez donc savoir pourquoi, et que je jugeais intéressants comme liaison entre les séquences. On a donc là à faire la balance perpétuelle entre le “concret” et l’ “abstrait”.
Pour le troisième plan, je pensais à des interviews de jeunes femmes que j’avais faites, il y a longtemps, et que j’appelais “parole de femmes” mais que je n’avais pas non plus utilisées. Paroles spontanées et intimes. Elles ont trouvé leurs places dans cette composition, créant un discours parallèle qui n’a rien à voir avec les séquences, ni avec les sons électroniques, mais qui crée un nouveau balancement dans le discours.
Ces trois éléments forment une continuité dans laquelle il n’est pas important de distinguer de quoi et de qui il s’agit. Ce qui m’a intéressé, c’est de faire une composition aux significations ambiguës et qui fasse porter l’attention par des sens et des non-sens.
Ces trois plans jouent sur la perception du temps, chacun renouvelle la sensation et la forme du temps, du plus stable au plus actif. En outre, dès le début s’installe une structure apparemment systématique qui au cours du temps va déraper.
Enfin si j’ai beaucoup travaillé sur l’anecdotique ou la narration qui sont aussi des sujets de temps, j’ai composé avec ces données mais d’une manière intuitive. L’exploitation des concepts est une manière pour moi d’être plus... “conceptuel”. Ainsi je montre que ‘Les Anecdotiques’ n’ont rien à voir avec la narration et cette composition est explicite de fait, de la différence qu’il y a entre narratif et anecdotique.
Ainsi va le temps chaque fois renouvelé.
[Luc Ferrari]

01 – Numéro quatro, Ronda Espagne, juin 2001. Un groupe de touristes espagnols dans un musée.
02 – Plaza de toros, Ronda. L’arène est en réparation.
03 – Le ciel de Toscane, Italie. Août 2001.
04 – Essayage, Saint Jean d’Angélys, France. Juillet 2001. Pendant une répétition, les comédiens essaient leur costume.
05 – Superstrada n°2. Toscane.
06 – Un cyprès au coucher du soleil. Toscane.
07 – Mer d’Eze. France. Septembre 2001.
08 – Les Vendanges. Saint-Laurent d’Eze, France.
09 – Le Ranch. Texas USA, octobre 2001.
10 – Chicago USA. Octobre 2001. Répétition pour un concert.
11 – Harley Davidson. Texas. Promenade du dimanche dans un village.
12 – Les chaussures rouges. L’Estaque, France. Juillet 2002. Visite à la cimenterie Lafarge.
13 – Trou de mer, L’Estaque. Juillet 2002.
14 – La Joliette. Port de Marseille. France. Embarquement des containers.
15 – Les portes du Rove. L’Estaque, même période. Le Rove est un tunnel maritime qui donne dans une calanque à l’Est de l’Estaque.

Credits

  • Produced for Deutschlandradio Berlin
  • Grand Prix Charles Cros ‘In Memoriam’ 2005
Marseille © B. Ferrari

Record See all


Selected works — Boxset

10 CDs boxset
11 available
Buy

Composer See all


Luc Ferrari
About
fr
1929 – 2005

Never ceasing to investigate, Luc Ferrari leaves behind a body of work by turns exalting, noble, funny, intimate, and nocturnal. Like a mirror turned toward the Other, it reflects the world and its fantasies.

He had a weakness for women with accents.

Find the near-complete catalogue of his mixed music and sonic pieces at Maison ONA — about 150 works released over time.
1929 – 2005

N’ayant eu de cesse de questionner, Luc Ferrari nous laisse une œuvre tour à tour solaire, généreuse, drôle, intime ou nocturne. Tel un miroir tourné vers l’autre, s’y reflètent le monde et ses fantasmes.

Il avait un petit faible pour les femmes avec un accent.

Retrouvez chez Maison ONA la quasi-intégralité de ses pièces mixtes et sur support — soit environ 150 œuvres progressivement disponibles.